test

Envoyer ce lien par e-mail à un ami.

Un voyage panoramique des plages d'Angleterre aux monts d'Auvergne.

Cet été, du 27 juin au 8 septembre 2017, l'Ophis vous convie à découvrir les paysages panoramiques réa
lisés par Pierre-Jean Fontfrède au gré de ses chemins.
Dans mon parcours se côtoient noir et blanc et couleur, réel et rêvé, composition et décomposition, intime et universel, mais on retrouve toujours le désir de montrer une réalité autre grâce à un regard souvent jugé plein de tendresse et d’humour et grâce à l’intervention permanente de l’artiste sur la chose (et la personne) vue. Je me suis fixé un objectif de longue date : montrer l’invisible… " Pierre-Jean Fontfrède.

Pierre-Jean Fontfrède s’initie à la photo en tant que moyen d’expression artistique en 1964 avec le premier Instamatic et plus sérieusement en 1977 avec un 24x36. Il consacre plusieurs années à des recherches personnelles sur tout ce qui concourt à la création photographique,  puis quelques autres à de nombreuses expositions où tour à tour il déforme, décompose, fragmente la réalité pour enfin la restituer à l’état brut.
De la couleur, il passe progressivement au noir et blanc, étudie l’espace (montages panoramiques), puis le temps (séquences-découpages) pour en venir à un reportage “socio-ethnologique” sur les dimanches et fêtes.

Au début des années 2000, Pierre-Jean Fontfrède se met au numérique et  entame une nouvelle série de panoramiques à l’occasion de vacances et de déplacements. L’assemblage se faisant dorénavant par ordinateur, la démarche consiste à obtenir une vue la plus large possible de paysages plus ou moins vastes et ceci d’une façon plus régulière, moins perturbée par les déformations.

 
Le vernissage de l’exposition aura lieu jeudi 29 juin 2017 à 18h00 en présence de l’artiste
Ophis- Entrée des Artistes,32 rue de Blanzat à Clermont-Ferrand,
Entrée libre du lundi au vendredi de 13h30 à 16h00